Principes directeurs pour directeurs avec Paul Richard

Qui est Paul ?

Nous avons interviewé Paul Richard à l’occasion de la Learning Fair de l’Upper Grand District School Board at Niagara-on-the-Lake au Canada en août 2019.

Nous avions rencontré Paul pour la première fois en mai 2019, alors qu’il dirigeait la Norwell District Secondary School à Palmerston en Ontario. Cette rencontre a été une révélation lors de l’écriture de « Edupreneurial Pivot ». Après notre discussion avec Paul, nous avons été convaincus d’avoir rencontré un véritable « esprit édupreneurial », les essences de l’entrepreneur et de l’éducateur incarné dans une seule et unique personne.

Alors que Paul se prépare à prendre la direction d’une nouvelle école (College Heights à Guelph), l’interview est une bonne occasion de revenir en détail sur les réussites de Paul à Norwell.

Paul Richard – The Norwell interview – August 2019 by Edupreneurial Pivot

Stream Paul Richard – The Norwell interview – August 2019 by Edupreneurial Pivot from desktop or your mobile device

Paul Richard is on Twenty-one – interview août 2019 by Edupreneurial Pivot

Stream Paul Richard is on Twenty-one – interview août 2019 by Edupreneurial Pivot from desktop or your mobile device

L’État d’esprit entrepreneurial de Paul est à l’origine d’innovations majeures à Norwell.

L’interview vous montrera comment l’état d’esprit entrepreneurial authentique de Paul a opéré des miracles pour transformer Norwell District Secondary School en une vivante et vibrante école du XXIe siècle.

L’interview débute avec un passage en revue des innovations majeures de Paul à Norwell : le programme de théâtre, le programme de hockey sur glace et le programme LEAF (Local Environmental Agriculture and Food).

Pendant cette première partie de l’interview, Paul nous raconte les histoires vraies derrière la réalisation de chacun des projets. Quelques principes directeurs apparaissent clairement. La curiosité de Paul l’a conduit à rechercher dans l’environnement immédiat de Norwell les ressources dont il avait besoin pour lancer les projets qu’il souhaitait établir. L’approche s’est révélée plus qu’efficace, puisqu’elle a permis à Paul de trouver pour son école des ressources aussi coûteuses qu’une salle de théâtre ou une patinoire couverte !

L’instinct de Paul pour la création de valeur l’entraîne à se concentrer sur la compréhension de la communauté où se déroule son action. Le programme LEAF, c’est avant tout la connexion de l’éducation avec les préoccupations des agriculteurs de la région. Cette connexion a donné à Paul des partenaires clés, ainsi qu’un soutien très fort de la communauté.

L’État d’esprit entrepreneurial de Paul est devenu viral !

Un aspect des histoires évoquées dans l’interview nous a particulièrement interpellé : Paul explique que ses initiatives ont eu une forte influence sur l’état d’esprit de la communauté scolaire tout entière. « De nombreux enseignants, nous dit Paul, sont venus avec des propositions ! »

L’État d’esprit entrepreneurial semble être devenu viral : « Qu’est-ce qu’on peut faire d’autre ? » est devenu le leitmotive des équipes de Norwell.

Les principaux enseignements à tirer de l’expérience de Paul

The second part of the interview goes into some take-aways that will benefit all actors of education who wish to develop their edupreneurial mindset.

La deuxième partie de l’interview comporte des enseignements qui pourront bénéficier à tous les acteurs de l’éducation qui souhaitent développer leur État d’esprit édupreneurial.

Le premier enseignement vient d’une citation qui a fortement inspiré Paul : « J’ai tellement appris en écoutant les arbres ».

Le deuxième enseignement porte sur le focus : agissez là où vous pouvez avoir un impact, et ne vous inquiétez pas des choses que vous ne pouvez pas changer.

Paul développe cette idée avec une métaphore très révélatrice (et très canadienne) : celle du canoë dans les rapides. Dans ces situations, vous ne pouvez pas retirer les rochers qui font les rapides, mais vous pouvez manœuvrer votre canoë comme vous le voulez entre les roches. Et, ajoute Paul : « C’est là qu’est le fun. »

Dans les derniers échanges de l’interview, Paul dit un mot de la façon dont il perçoit la situation changeante des écoles à l’âge de l’information et souligne que nous devons bien comprendre qu’il existe désormais de nombreuses façons pour les enfants d’apprendre. Si les écoles veulent rester pertinentes, elles devraient commencer par se dire que « business » n’est pas un vilain mot, et qu’on peut apprendre beaucoup des méthodes qui transforment le monde dans lequel nous vivons.

Paul reviendra bientôt sur Twenty-One pour une série de podcasts dans lesquels il nous racontera les défis et les expériences qu’il rencontrera à College Heights, à Guelph.

Nous tenons à exprimer notre reconnaissance à Brent Mc Donald, superintendant à l’Upper Grand District School Board pour son invitation à participer et à partager un atelier à l’occasion de Learning Fair 2019 et pour avoir permis tous ces échanges si inspirants !

Posted in Blog ED, Directeurs édupreneuriaux, Esprits édupreneuriaux, Twenty-One.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.